Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cahiers haut-marnais

  • Les Cahiers haut-marnais ont 75 ans !

    N°300, premier trimestre 2021

     

    Trois quarts de siècle ! Que voilà un bel anniversaire à célébrer. En cette année 2021, votre chère revue fête ses 75 années d'existence et vous présente son 300e numéro. Nous aurions pu consacrer cet opus à l'histoire des Cahiers haut-marnais depuis leur création en 1946 par l'archiviste départemental Jean-Gabriel Gigot jusqu'aux lendemains d'une crise sanitaire qui a durablement touché le monde culturel. Mais des articles traitant de leur histoire émaillent déjà d'anciens numéros. Et puis, laissons la grande rétrospectivité à nos successeurs en vue du centenaire... 

    Il fallait tout de même marquer le coup. C'est donc un article replaçant la naissance des Cahiers haut-marnais dans le contexte de l'après-guerre qui ouvre ce numéro. En proposant un tour d'horizon de la vie des sociétés savantes haut-marnaises pendant et après la Seconde Guerre mondiale, Samuel Mourin montre la recomposition qui s'opère dans le monde savant, favorable à l'éclosion d'une nouvelle revue. L'hommage se poursuit par un contenu relevant exclusivement du XXe siècle, qui a vu naître notre revue. Marine Désormeau s'interroge ainsi sur mai 1968 en Haute-Marne, examinant la situation locale et la comparant aux événements nationaux. Elle publie là une recherche menée dans le cadre du cinquantième anniversaire du mouvement en 2018. Un nouvel auteur nous procure une autre contribution contemporaine : Clément Genty, docteur-ingénieur en génie industriel, diplômé des Arts et Métiers. Il présente un industriel haut-marnais, André-Félix Jacquemin, passionné d'aviation. 

    Les rubriques désormais habituelles viennent compléter ce numéro anniversaire, qui annonce également un renouvellement dans la direction de la publication... Vous l'apprendrez dans ces pages !

    Bonne lecture et bon anniversaire aux Cahiers haut-marnais !


    Charles Guené, président des Cahiers haut-marnais

     

    Sommaire

    Un anniversaire... et un passage de témoin, par Samuel Mourin

    Les sociétés savantes haut-marnaises et la naissance des Cahiers haut-marnais au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, par Samuel Mourin

    Mai 1968 en Haute-Marne : "le calme règne dans le département" ?, par Marine Désormeau

    André-Félix Jacquemin, l'industriel devenu avionneur, par Clément Genty

    Chronique d'une bibliothécaire déconfinée : Jean Pirro, père d'une langue universelle ? par Céline Pierron

    Un tour de cruchotte, Chroniques d'une enfance chaumontaise des années 1950 : livre 2, chapitre 3, par Jean-Claude Gazagnes

    Si la Haute-Marne culturelle m'était contée

     

    En couverture : Bill Poster, CHM 300, mai 2021, acrylique et collage sur papier. ADHM, 2 Fi 2932.

    Imprimé en 2021, 134 pages. Prix : 10 euros. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

     

     

  • La Mise au tombeau de Ceffonds et son contexte

    N° 299, 4e trimestre 2020

    La restauration, à l'appel de la municipalité de Ceffonds, de la Mise au tombeau du XVIe siècle de l'église Saint-Remy, menée par l'atelier "le Sicapode" entre 2013 et 2017, invitait à jeter un regard scientifique renouvelé sur cet important monument sculpté, alors très soigneusement remis en valeur. L'idée d'une réunion de spécialistes en réexaminant la longue histoire a été approuvée par le maire de la commune et son Conseil, qui ont permis de tenir une journée d'étude préparée avec l'équipe de recherche EA 1132 Hiscant-MA de l'Université de Lorraine (Nancy). 

    Suivie par un public nombreux et attentif, cette journée a eu lieu le 29 septembre 2018. Ses intervenants ont d'abord analysé des aspects relatifs à l'église elle-même, exceptionnel édifice connu notamment pour ses vitraux, considéré ici comme un écrin à la Mise au tombeau. L'accent s'est ensuite porté sur celle-ci, replacée parmi les groupes français et régionaux comparables et éclairée par toute la documentation, notamment écrite, susceptible d'être rassemblée. Les apports de la restauration ont ensuite permis de proposer des hypothèses sur les tribulations subies par le monument, malmené à trois reprises au cours des siècles par des opérations de saccage et de tentative de destruction. Si toutes les perplexités n'ont pu être levées, des certitudes sont acquises : l'érection de l'ensemble sculpté au milieu du XVIe siècle par des artistes troyens ; le caractère privé, familial, de l'enclos où il s'élève à l'abri de sa clôture ; son riche environnement iconographique initial voué à la représentation de la Passion du Christ ; l'aisance financière des élites paroissiales qui le firent réaliser ; enfin, le durable attachement des villageois à leur Sépulcre. 

    Les Archives départementales de la Haute-Marne ont été dès l'origine associées à la tenue de cet événement culturel autorisé par le soutien de la mairie de Ceffonds. L'accord des Cahiers haut-marnais pour en publier les actes confirme leur préoccupation pour la mise en valeur des aspects locaux du patrimoine. 

     

    Patrick Corbet, vice-président des Cahiers haut-marnais

     

    Sommaire

     

    Ouverture, par M. le Maire de Ceffonds

    Liste des auteurs

    Introduction, par Patrick Corbet

    Exergue

    La Mise au tombeau du Christ : une méditation spirituelle de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance, par Geneviève Bresc-Bautier

    Le Sépulcre : mise en contexte institutionnelle et monumentale

    Ceffonds et la transaction de 1512 avec l'abbaye de Montier-en-Der, par Alain Morgat

    L'église de Ceffonds : l'ambition d'une communauté, par Pierre Sesmat

    La frise décorative sculptée des parties orientales de l'église de Ceffonds (vers 1505-1510), par Alain Laurent

    Les vitraux du XVIe siècle de Ceffonds. Dernières recherches, par Raphaëlle Chossenot

    Les parties occidentales de l'église de Ceffonds : une chronologie renouvelée de la construction (suivi de : les décors des chapelles latérales et les mutilations de leurs représentations humaines), par Alain Laurent

    Histoire, restauration et style de la Mise au tombeau

    La Mise au tombeau de Ceffonds : le dossier documentaire (XVIe-XXIe siècle), par Patrick Corbet, Alain Laurent et Jean-Luc Liez

    Rapport de restauration du Sépulcre de Ceffonds (2017), par Thierry Lefèvre (atelier Le Sciapode)

    Le Sépulcre de Ceffonds : situation et essai de restitution esthétique, par Jean-Luc Liez

    Le Sépulcre de Ceffonds et la sculpture troyenne du milieu du XVIe siècle, par Justyna Malkuch-Switalska

    Conclusion

     

    En couverture : Mise au tombeau, église Saint-Remy, Ceffonds (Haute-Marne), ©E. Colin. Mise en page couverture : Agglomération de Saint-Dizier, Der et Blaise, service communication, Estelle Lepoix.

    Imprimé en 2021, 230 pages. Prix : 15 euros. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

     

     

     

  • Le 150e anniversaire de la guerre de 1870

    N° 298, 3e trimestre 2020

     

    Dans le domaine commémoratif, l'année 2020 devait surtout être consacrée aux anniversaires gaulliens (130 ans de sa naissance, 80 ans de l'Appel du 18 juin, 50 ans de son décès), occultant quelque peu un autre anniversaire, certes moins glorieux mais que devaient toutefois commémorer diverses manifestations et expositions : celui de la guerre franco-prussienne de 1870-1871.

    Dans les faits, nous ne vous apprenons rien, une certaine pandémie a accaparé toute l'attention médiatique, reléguant De Gaulle et surtout la défaite de 1870 à la portion congrue. Si les Archives départementales de la Haute-Marne ont fait le choix de consacrer leur exposition au grand homme, les Cahiers haut-marnais avaient eux, prévu de dédier la thématique principale d'un numéro à l'anniversaire de la première guerre franco-germanique, largement oubliée. Il ne convenait pas de retracer toute l'histoire du conflit tel qu'il se déroula en Haute-Marne, puisque des travaux, notamment universitaires, ont déjà tenté de défricher ce terrain. Mais, fidèle à son habitude, la revue publie plutôt des résultats inédits et des études de cas relevant de la micro-histoire.

    C'est d'abord Jean-Hugues Blondel qui nous fait l'insigne honneur de partager avec les lecteurs des Cahiers haut-marnais le journal intime de son arrière-grand-père, jusque-là cantonné dans la sphère familiale. Même si elle n'est guère favorable aux Haut-Marnais, sa relation du siège de Langres est des plus intéressantes et ajoute une nouvelle pièce au corpus de sources déjà disponibles sur cet événement. Puis, Pierre-Etienne Luisin, précieux trésorier de l'association, et Géraldine Hetzel, nouvelle responsable du pôle Collecte des Archives départementales, explorent les conséquences financières de la guerre et de l'occupation prussienne, respectivement à Andelot et à Châteauvillain.

     La suite du numéro est presque déjà devenue traditionnelle. Céline Pierron, bibliothécaire des Archives départementales, nous gratifie d'un 2e opus de sa chronique bibliophile. La plongée dans les années 50 à Chaumont se poursuit et la rubrique culturelle retrouve des couleurs, en ayant bénéficié de la reprise temporaire des activités de la rentrée. 

    Bonne lecture !

    Charles Guené, président des Cahiers haut-marnais

     

    SOMMAIRE

     

    A propos du siège de Langres : le Journal inédit de Raymond Blondel, par Jean-Hugues Blondel

    Les conséquences financières de l'invasion de 1870 à Andelot (9 novembre 1870-2 mars 1871), par Pierre-Etienne Luisin

    Réquisitions durant la guerre de 1870 à Châteauvillain, par Géraldine Hetzel

    Chronique d'une bibliothécaire (re)confinée : Les dictons, proverbes, sobriquets concernant le département de la Haute-Marne, ses communes et ses habitants d'Arthur Daguin, par Céline Pierron

    Un tour de cruchotte, Chroniques d'une enfance chaumontaire des années 1950 : livre 2, chapitre 2, par Jean-Claude Gazagnes

    Si la Haute-Marne culturelle m'était contée

     

    En couverture : l'invasion - Etat-major prussien opérant une reconnaissance, gravure publiée dans La guerre et la Commune, 1870-1871, Paris, Michel Lévy frères éditeurs, 1872, p. 61. ADHM, XF 67.

    Imprimé en 2020, 114 pages. Prix : 10 €. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com