Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cahiers haut-marnais

  • (Re)construction d'églises

    N° 289, 2è trimestre 2018

     

    Plus de trois années après un double numéro consacré à l'architecture et au décor religieux, les Cahiers haut-marnais s'intéressent à nouveau aux églises, sous l'angle de leur construction et reconstruction. Il faut dire que la recherche sur les édifices religieux est particulièrement dynamique dans notre département ! Sous l'égide du professeur Patrick Corbet, notre cher vice-président, l'Université de Lorraine mène un vaste programme "Statuaire médiévale et Renaissance de l'Est de la France", auquel collabore Alain Laurent. Ce dernier propose notamment dans ce numéro le fruit de ses recherches consacrées aux églises fortifiées.

    Dans le sud du département, une thèse est en cours sur l'architecture religieuse des XIIe et XIIIe siècles dans l'ancien diocèse de Langres. Bien connue des amateurs du patrimoine puisqu'elle n'hésite pas à faire visiter les édifices qu'elle étudie, Anna Jeannel nous présente ainsi la problématique générale et les premiers résultats de son ambitieuse recherche universitaire.

    L'époque moderne n'est pas moins oubliée : Sylvain Skora, prix Gigot 2013, nous fait le plaisir d'aborder la reconstruction  des églises rurales après la Guerre de Trente Ans, chapitre directement issu de sa thèse soutenue en 2015. Quant aux reconstructions du XVIIIe siècle, elles sont mises en avant par Xavier de Massary, inspecteur des patrimoines. Cet auteur a notamment exploité les résultats du recensement du patrimoine mobilier mené par les pouvoirs publics entre 2005 et 2008.

    Ainsi, qu'ils émanent de dépouillements archivistiques ou d'observations in situ, les articles de ce numéro nous rappellent que les églises, éléments centraux de nos villages, ont rarement traversé les siècles sans heurts et modifications. Pas assez grands pour accueillir tous les fidèles, vétustes et "menaçant ruine", ou encore endommagés ou détruits au cours des nombreuses guerres qui touchèrent notre territoire, des édifices furent inlassablement construits et reconstruits, en intégrant diverses influences stylistiques.

    Charles Guené, président des Cahiers haut-marnais

     

    SOMMAIRE

    L'église de Droyes et ses défenses militaires : leurre ou église fortifiée ? par Alain Laurent

    Note brève sur les églises fortifiées en Haute-Marne, par Alain Laurent

    La reconstruction des églises rurales après la guerre de Trente Ans (1635-1715), par Sylvain Skora

    Les caractères architecturaux des églises reconstruites au XVIIIe siècle dans l'espace haut-marnais, par Xavier de Massary

    L'architecture religieuse des XIIe et XIIIe siècles dans l'ancien diocèse de Langres : problématiques et méthodes employées, par Anna Jeannel

    L'église Notre-Dame-de-la-Nativité de Cohons, par Alain Catherinet

     

    En couverture : Châteauvillain, église Notre-Dame, architecte Pierre Denis Massol, 1769. © Région Grand Est - Inventaire général

    Imprimé en 2018, 170 pages. Prix : 12 €. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

     

  • Le château de Vignory

    N°288, 1er trimestre 2018

     

    En 2015, l'association des Cahiers haut-marnais organisait la 3e édition de son prix Jean-Gabriel Gigot, destiné à promouvoir la recherche en sciences humaines sur la Haute-Marne. Après Romain Belleau en 2011 (cf. numéros  266-267) et Sylvain Skora en 2013 (cf numéro 280), c'est Julien Marasi qui fut désigné lauréat pour son projet d'"Étude historique et archéologique du château de Vignory". Le prix Jean-Gabriel Gigot impliquant la publication des résultats de recherche du lauréat, nous sommes heureux de vous présenter dans ce numéro le sujet primé.

    Si le château de Vignory n'a clairement pas été oublié de l'historiographie, il lui manquait néanmoins une synthèse richement illustrée. C'est ce que les Cahiers haut-marnais proposent dans cet opus. Les évolutions, transformations et destructions de l'ensemble castral, construit à partir du XIe siècle, sont mises en exergue tant par les sources que par les campagnes de fouilles archéologiques de ces dernières années.

    Mais Julien Marasi y fait autant oeuvre d'historien et d'archéologue que d'animateur du monde associatif. Si son étude révèle la riche histoire du site, elle n'oublie pas la dynamique patrimoniale à l'oeuvre pour le restaurer et le faire vivre. Pourvue du label "Petite cité de caractère", Vignory jouit d'un patrimoine remarquable, dont le château et l'église Saint-Etienne constituent les phares. ce numéro ne peut donc que contribuer à la mise en valeur de la cité vangionnaise et à son attrait touristique.

    Et vous, connaissez-vous le château de Vignory?

    Charles Guené, président des Cahiers haut-marnais

     

    SOMMAIRE

    Étude historique et archéologique du château de Vignory, par Julien Marasi

     

    En couverture : Émile Sagot, Vignory, Haute-Marne, crayon, crayons de couleur et rehauts de blanc sur papier bleu. ADHM, 1 Fi 2277. Acquisition de la librairie Paul Jammes à Paris, le 25 octobre 2016.

     

    Imprimé en 2018, 56 pages. Prix : 8 €. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

  • Des origines du Muid Montsaugeonnais

    Des origines du Muid Montsaugeonnais, la tibériade de Poinson-lès-Fayl, la famille de Vernisy...

    Lire la suite