Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cahiers haut-marnais

  • Actes du millénaire de Joinville (1/2)

    N° 304, 1er trimestre 2022 

    Les Cahiers haut-marnais avaient eu le plaisir de publier en 2017 les conférences prononcées à Joinville pour le septième centenaire de la mort de Jean de Joinville (n° 286). Cinq ans plus tard, notre revue se félicite de pouvoir à nouveau travailler avec la dynamique association "Sauvegarde du patrimoine de Joinville", présidée par Michel Lapasset, qui a organisé en 2020-2021, en dépit de la crise sanitaire, un remarquable cycle de conférences consacré au Millénaire de la ville. 

    Les Cahiers haut-marnais, qui ont privilégié une approche chronologique pour la publication de ces actes, proposent dans ce numéro des études portant sur le Moyen Âge, période où la cité s'est développée dans un contexte géopolitique complexe et souvent menaçant. Les spécialises se sont efforcés de renouveler la recherche historique et livrent ici des contributions inédites. 

    À l'hiver 2021, la disparition de l'historien Jackie Lusse, une figure bien connue des Joinvillois, a malheureusement endeuillé tous ceux qui oeuvraient pour la publication des conférences auxquelles il a prêté son concours. Patrick Corbet rend un bel hommage à son regretté confrère, dont on pourra néanmoins lire le texte sur les bourgs castraux de Joinville, Vignory et Reynel. 

    La seconde partie des actes sera publiée dans le prochain numéro. La paisible cité des bords de Marne et ses 3 000 habitants peuvent s'appuyer sur un riche héritage historique pour envisager l'avenir. 

    Charles Guené, président des Cahiers haut-marnais

    Sylvain Skora, co-directeur de publication des Cahiers haut-marnais

     

    SOMMAIRE

    Introduction générale, par Michel Lapasset

    In memoriam Jackie Lusse (1947-2021), par Patrick Corbet

    Les origines du peuplement de la région de Joinville dans le premier millénaire, par Alain Catherinet

    Vaudémont-Joinville : une principauté entre Empire et France (IXe-XVe siècles), par Gérard Giuliato

    La perception de l'espace proche à Joinville au Moyen Âge (XIe-XIVe siècles), par Michel Lapasset

    Trois bourgs castraux médiévaux de Haute-Marne : Joinville, Vignory et Reynel, par Jackie Lusse

    Le faubourg du Valleroy, par Noémie Faux

    Entre commodité et désir de paraître, le costume et les seigneurs de Joinville. Première partie, XIIe-XIVe siècles, par Elisabeth Liébaut

    Si la Haute-Marne m'était contée

     

    En couverture : vue aérienne de Joinville en 2007. Cl. Vincent Tournaire.

    Imprimé en 2022, 274 pages. Prix : 14 euros. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

    Lien permanent Catégories : Livre
  • Le four à chaux antique de Chaumont, le tertre castral oublié à Colombey-les-Deux-Églises, l'héritage de Pierre Couturier dit le Bourguignon...

    N° 303, 4e trimestre 2021

    Notre revue émerge de turbulences propres à l’époque et aux aléas de toute vie associative. À la difficulté du maintien du lien avec nos fidèles adhérents s’est ajoutée la transmission du témoin, aux Archives départementales, qui demeurent notre mère nourricière. Bien qu’encore incomplète, l’équipe en place a pris magnifiquement ses marques et nous propose un numéro 303 d’excellente facture.

    Le présent numéro, qu’on peut qualifier sans rougir de varia, témoigne de l’ouverture de la revue à tous les talents, puisque des chercheurs de Lorraine, d’Alsace et du Canada figurent parmi ses auteurs. Deux orientations essentielles ont été maintenues : en première et deuxième partie, la trame chronologique est respectée, grâce aux travaux de Raphaël Durost sur un four à chaux antique près de Chaumont, de Gérard Giuliato sur le tertre castral médiéval de Colombey-les-Deux-Églises, de Bertrand Thierry des Épesses sur le belliqueux baron de Clinchamp au XVIIe siècle, de Fernand Janson sur le maçon Pierre Couturier parti au Québec en 1695, et enfin de Jean-Claude Gazagnes sur le Chaumont des années 1950 de son enfance. D’autre part, la rubrique culturelle recense, autant que faire se peut, des manifestations et des ouvrages ayant trait à l’ensemble du territoire haut-marnais : Langres, Chalindrey, Colombey-les-Deux-Églises, Bourmont sont évoqués au fil des pages et l’on ne peut que se réjouir, avec Rachel Decorse, de la vitalité de la vie culturelle et associative en Haute-Marne. Les Archives départementales offrent leurs services à de nombreux chercheurs et la revue Les Cahiers haut-marnais, fidèle à sa vocation initiale, valorise le fruit de leurs recherches. Enfin, des expositions et des conférences organisées aux Archives depuis la rentrée 2021 permettent de renouer des liens trop longtemps distendus avec le public du fait de la situation sanitaire. 

    En ce printemps teinté d’optimisme, toute l’équipe des Archives et des Cahiers remercie donc ses fidèles lecteurs et visiteurs et leur ouvre ses portes… et ses colonnes.   

    Charles GUENÉ, Président des Cahiers haut-marnais

    Sylvain SKORA, Co-directeur de publication des Cahiers haut-marnais 

     

    SOMMAIRE

    Le four à chaux antique de Chaumont "Les Thévenardes", par Raphaël Durost

    Le  tertre castral oublié de Colombey-les-Deux-Églises (XIIIe-XIVe siècle), par Gérard Giuliato

    Un personnage méconnu de la guerre de Trente Ans en Champagne méridionale, Charles de Mailly, baron de Clinchamp, par  Bertrand Thierry des Épesses

    L’héritage de Pierre Couturier dit le Bourguignon, maçon, tailleur de pierre et architecte en Nouvelle-France (1695-1715). Deuxième partie, par Fernand Janson

    Un tour de cruchotte… Chronique d’une enfance chaumontaise des années 1950 » (conclusion du livre 2), par Jean-Claude Gazagnes 

    Quand la Haute-Marne se livre in-quarto, par Céline Pierron 

    Si la Haute-Marne culturelle m’était contée

     

    En couverture : chaussée de la voie antique reliant Langres à Bar-sur-Aube et monument funéraire antique, révélés par anomalies de croissance végétale. Cl. S. Izri, P. Nouvel, 2014.

    Imprimé en 2022, 152 pages. Prix : 15 euros. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

  • Les limites des cités des Lingons, Séquanes et Leuques, le trésor d'Aubigny, contributions à la toponymie de POulangy, l'héritage de Pierre Couturier dit le Bourguignon...

    N° 302, 3e trimestre 2021

    Les Cahiers haut-marnais viennent de célébrer leurs noces d'albâtre avec leurs lecteurs. Ce numéro tient à les remercier pour leur fidélité et s'ouvre par un article de Francis Collin, qui étudie les limites antiques des cités lingonnes, leuques et séquanes. Les contributions suivantes font écho à d'autres travaux présentés au fil de l'histoire des Cahiers : spécialiste de numismatique, Christophe Adam livre l'inventaire détaillé du trésor médiéval d'Aubigny. Christophe Dubois-Rubio apporte une étude toponymique inédite du village de Poulangy. Pour les Temps modernes, Fernand Janson, historien québécois, retrace la biographie d'un maçon natif d'Arc-en-Barrois, Pierre Couturier, parti tenter sa chance à Montréal à la fin du règne de Louis XIV. Enfin pour la période contemporaine, Géraldine Hetzel se penche sur l'exploitation des archives d'accidents du travail, à partir d'exemples tirés des fonds des Archives départementales. Le récit d'enfance de Jean-Claude Gazagnes se poursuit et ce sont les métiers urbains du Chaumont des années 1950 qui revivent ici sous sa plume. 

    Les 75 ans des Cahiers haut-marnais ne sont pas qu'une célébration, mais également une incitation à favoriser de nouvelles plumes, notamment féminines : en matière de parité, avouons-le, la revue a pris quelque retard. Céline Pierron, bibliothécaire des Archives départementales, est donc désormais en charge d'une rubrique régulière dans laquelle elle valorise un ouvrage du fonds qui lui a semblé original. Avec Rachel Decorse et Julie Piront, la vie culturelle du département est présentée dans toute sa richesse. Les bibliographies haut-marnaises des précédents directeurs de publication, Alain Morgat et Samuel Mourin, sont naturellement accueillies dans cette rubrique. 

    Chères lectrices, chers lecteurs, la revue vous ouvre ses portes si vous souhaitez y proposer une contribution : vous trouverez en fin de volume les recommandations qui vous permettront de rédiger un article selon les normes éditoriales en vigueur. L'ambition est de maintenir la qualité du contenu des Cahiers, mais également de s'adresser à un large public, érudit ou plus populaire, et de faire fructifier l'héritage laissé par nos prédécesseurs depuis sept décennies. Le pari ne pourra être tenu qu'avec le concours de toutes celles et tous ceux qui s'intéressent au passé de la Haute-Marne et veulent contribuer à renouveler la recherche historique sur le département. 

    Sylvain Skora, co-directeur de publication des Cahiers haut-marnais

     

    SOMMAIRE

    Les limites des cités des Lingons, Séquanes et Leuques dans la région de Bourbonne-les-Bains, par Francis Collin

    Le trésor d'Aubigny (Haute-Marne), par Christophe Adam

    Poulangy. Contributions à l'étude toponymique du village haut-marnais, par Christophe Dubois-Rubio

    L'héritage de Pierre Couturier dit le Bourguignon, maçon, tailleur de pierre et architecte en Nouvelle-France (1695-1715) - 1ère partie, par Fernand Janson

    Les archives sur les accidents du travail, un gisement méconnu, par Géraldine Hetzel

    Un tour en cruchotte, chroniques d'une enfance chaumontaise des années 1950 : livre 2, chapitre 5, par Jean-Claude Gazagnes

    Quand la Haute-Marne se livre in-quarto, par Céline Pierron

    Si la Haute-Marne culturelle m'était contée

     

    En couverture : Lac Argenté, Laurel, près de Saint-Sauveur-des-Monts dans les Laurentides, au nord de Montréal, Québec. Cl. Fernand Janson.

    Imprimé en 2021, 190 pages. Prix : 12 euros. En stock, disponible en écrivant à cahiers.haut.marnais@gmail.com

     

    Lien permanent Catégories : Livre